La démence a atteint son paroxysme, le pouvoir marocain agit d’une façon si répugnante dans le dossier du jeune Imad El Attabi, suscitant l’indignation et la colère, toutes les données actuelles indiquent que les abus et les dérives du pouvoir marocain dans le Rif ont engendré une autre victime, forte est de constater que ce pouvoir est déterminé à faire souffrir les Rifains sur leur propre sol, le cas de Imad El Attabi a provoqué une large préoccupation chez l’opinion publique rifaine à cause de l’embargo médiatique exercé par le pouvoir, apparemment pour dissimuler un autre homicide qui viendra s’ajouter aux séries d’assassinats à l’endroit de la jeunesse rifaine, à savoir, Rifinox, Karim Lachqer et les cinq jeunes calcinés dans l’agence bancaire.

À ce propos, le journaliste Ali Lmrabet a divulgué sur sa page Facebook que « la police politique fait pression sur la famille de Imad El Attabi, pour qu’elle ne fasse aucune déclaration à la presse. »

« La police secrète voudrait que le frère du jeune homme, qui est dans le coma, fasse une vidéo dans laquelle il dirait que Imad va bien. » Précise-t-il.

Avant que le journaliste conclut que « Pourtant Imad Ettabi est dans un état de mort cérébrale. »

 

De l’autre côté, l’activiste Mohamed El Moussaoui a fait une comparaison contradictoire entre le joueur rifain de l’Ajax d’Amsterdam Abdelhak Nouri et Imad El Attabi, en commentant « Abdelhak Nouri et Imad El Attabi, deux jeunes rifains, le premier est un migrant aux Pays-Bas, joueur du football dans l’Ajax d’Amsterdam, le deuxième résidant à Hoceima, affronte la vie amère et l’humiliation du makhzen, pareillement comme tous ses homologues les fils et les filles du Rif. »

Avant d’ajouter  » Les deux jeunes ont été soumis presque à la même funeste blessure, le premier a été soumis à la blessure d’une façon normale et naturelle sur le terrain où il a participé dans une match avec son équipe, le deuxième a été soumis à la funeste blessure lors de sa participation dans la manifestation de 20 juillet pour revendiquer la libération des prisonniers politiques et satisfaire les revendications de la population, il a été blessé lors d’une intervention policière dans sa tête par une grenade brûlante de lacrymogène comme il a montré le scanner, un projectile a entré dans la périphérie de son cerveau. »

En soulignant, « quand le peuple néerlandais a connu la blessure d’Abdelhak Nouri, il a sorti massivement à la rue afin de prier pour lui en espérant son rétablissement, malgré que l’espoir de se rétablir dans ces cas est presque nihiliste. Mais Imad El Attabi, depuis sa blessure, les responsables effectuent un embargo médiatique, on n’a pas le droit de savoir son état de santé, on n’a pas le droit d’être en colère pour lui ni de prier pour lui. »

« Dans le cas d’Abdelhak Nouri, l’équipe médical a rédigé les communiqués médicaux d’une façon perpétuelle pour faire consulter le peuple néerlandais sur son état de santé. Alors que nous, on n’a que mettre nos mains sur nos coeurs et quémander le Dieu pour sauver Imad de son funeste destin. » Déplore-t-il.

En terminant son statut par extension avec un appel qui exprime la colère: « Ô criminels, ne tuez pas Imad deux fois ! »

Et pour le militant de droit de l’homme Abdelwahab Tadmouri, « le transfert du jeune Imad était au début vers l’hôpital universitaire civil Ibn Sina, avant de changer la direction à l’hôpital militaire à Rabat », en expliquant « cela provoquerait des difficultés de savoir son état de santé » et en tirant la conclusion « qu’on est devant un véritable enlèvement de la cause et de l’enquête qui peut être effectuée à cet égard ».

Alors quoi de neuf ? Le pouvoir marocain s’évertue à démonter de plus en plus qu’il est vraiment une mafia criminelle sans foi ni loi. Ses pratiques en parlent, et malheureusement, génèrent les assassinats atroces à l’encontre la jeunesse rifaine. Basta !

La Rédaction

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s