486771_10151110295128742_635714901_n_001

 
La France [ et le Makhzen alaouite ] entre officiellement en guerre contre la République Rifaine, exactement le 9 avril 1925. Car devant les succès d’Abdelkrim sur les Espagnols et surtout sur les positions Françaises à la frontière du Rif avec « le Maroc français », la panique gagna très vite Fès et les villes au pied de la chaîne Rifaine sous le contrôle de la France. L’armée française va prêter main-forte à l’armée espagnole, en mobilisant de grands moyens, des bateaux de guerre et des avions et en procédant à des bombardements, avec usage de bombes toxiques…

Les Rifains attaquèrent alors la tribu des Beni Zeroual où le chef de tribu Chérif Derkaoui incitait, à partir de sa Zaouia , ses fidèles à prendre les armes contre Abdelkrim. La bataille dure 2 semaines, fait des milliers de morts et le Chérif, vaincu, se réfugie à Fès. Malgré l’artillerie et l’aviation françaises qui se sont illustrées par leur destruction massive, les troupes rifaines avancèrent et réalisèrent des victoires successives. L’abandon de Taza est sérieusement envisagé et Fès et Meknès se trouvent mise en péril par l’avancée des troupes d’Abdelkrim.

Rappelons qu’à la veille de l’entrée officielle de la France dans la guerre du Rif, le Cartel des gauches [de tendance colonialiste] arrive au pouvoir à Paris. Gaston Doumergue (1924-1931), radical-socialiste, devient le président de la IIIème République, et le ministre de la Guerre était le mathématicien et l’aviateur Paul Painlevé.

Totalement soutenu par le ministre de la Guerre Paul Painlevé qui signe un accord avec le dictateur Primo de Rivera [soutenu par le parti africaniste] le 17 juin 1925 à Madrid, le Maréchal Pétain est alors désigné le 13 juillet pour mener la guerre hispano-franco-rifaine. En plus de nombreux bataillons militaires espagnols, le Maréchal a disposé d’un régiment de plus de 100 bataillons sans compter les supplétifs les harkas du Makhzen, plus de 350 000 hommes.
La nuit du 6 au 7 septembre 1925 commença le débarquement franco-espagnol sur la côte d’Alhucemas [Cebadilla, Al-Hoceima] de 16.300 soldats embarqués dans 63 bateaux civils, 33 de la marine espagnole, 8 de la marine française. Ce déploiement militaire est accompagné par un bombardement intensif de la région par environ 88 avions et 12 hydravions, dont plusieurs pilotés par des Américains sous le nom de « l’escadrille chérifienne ».

Le « Sultan des Français », Youssef El Alaoui, père de Mohamed V et grand-père de Hassan II, avait parrainé l’escadrille américaine surnommée « l’escadrille chérifienne » qui a pris part au largage des armes chimiques sur les populations rifaines .

Le sultan Youssef a encouragé encore les Espagnols, qui avaient l’intention de quitter le Rif après la débâcle d’Anoual, à y rester pour combattre Abdelkrim El Khattabi , dans le livre de Nicolas Marmié et Vincent Courcelles : « La guerre du Rif » on peut trouver vers la fin le témoignage du Maréchal Pétain sur Abdelkrim et le sultan Youssef ou ce dernier dit :
« Je ne veux plus traiter avec Abdelkrim, je veux que vous m’aidiez à m’en débarasser » .

C’est par l’histoire de la monarchie alaouite , on ne peut rien espérer de cette monarchie pourrie et corrompue,son passé coloniale,son expertise esclavagiste,son absence de déontologie en fait d’elle le frein et l’obstacle majeure à tout développement ou émancipation du peuple Rifain.
Cette famille a sacrifié des miliers de citoyens innocents et a hypothéqué l’avenir de tout un peuple pour commercer avec les pires opportunistes occidentaux dans toute forme de commerce.

Publicités

Un commentaire sur « Le rôle de la monarchie alaouite dans la guerre du Rif »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s